Publié le 13/02/2020  Dans : Actualités Automobile  0 Commentaire   Vu 103 fois

Les interférences radar constituent un obstacle majeur au développement des véhicules autonomes.

Les interférences radar constituent un obstacle majeur au développement des véhicules autonomes.

Les véhicules autonomes du futur s’appuieront sur une variété de capteurs, notamment les radars. En fait, la capacité des radars à donner une appréciation robuste de la situation même en cas de pluie, de brouillard, de neige et de mauvaises conditions d’éclairage en font un élément essentiel pour le développement des voitures autonomes.

Malheureusement, les radars sont également sensibles aux interférences et au brouillage qui peuvent tous deux compromettre la sécurité d’un véhicule et qui représentent donc des obstacles majeurs à la commercialisation de véhicules entièrement autonomes.

Dans le but d’atténuer ce risque, des chercheurs financés par l’UE ont mis au point GREENLOC, un système innovant qui combine radar et systèmes de communication.

«Le principal objectif de ce projet consistait à offrir une localisation de haute précision, rapide et écologique dans les systèmes de transport intelligents», explique Canan Aydogdu, la chercheuse principale qui a obtenu une bourse individuelle dans le cadre du programme Marie Skłodowska-Curie pour donner vie à son idée de projet en collaboration avec l’équipe de génie électrique de l’université de technologie Chalmers à Göteborg, en Suède. «Ses résultats constituent un grand pas en avant vers la mise en œuvre d’une conduite autonome sans interférences.»

Combiner radar et communications sans fil

GREENLOC se distingue en combinant de façon innovante la puissance du radar avec les communications sans fil. «Les radars et les systèmes de communication sans fil sont tous deux sensibles aux interférences, un problème résolu grâce à une coordination au niveau des communications», explique Henk Wymeersch, professeur de génie électrique à l’université de technologie Chalmers et coordinateur du projet GREENLOC. «Nous utilisons la capacité de coordination des communications sans fil pour atténuer les interférences avec les radars.»

Le système GREENLOC est constitué d’un composant matériel unique capable d’assurer à la fois les fonctions radar et de communication sans fil du véhicule, ainsi qu’un protocole de contrôle d’accès.

Alors que le radar offre une sensibilité élevée en termes de localisation, lorsqu’il est combiné à la technologie sans fil, le système peut également fournir des communications à faible latence avec moins de fréquences, moins de matériel et moins d’énergie.

Selon Henk Wymeersch, le système GREENLOC peut résoudre le problème des interférences radar qui menace la sécurité des véhicules autonomes. Des simulations récentes ont par exemple démontré la capacité du système à offrir une sensibilité élevée en termes de localisation, atteignant une résolution de 3 centimètres en distance et de 0,5 m/s en vitesse. La système a également démontré qu’il possédait une faible latence de 80 m/s de retard, tout en se montrant efficace aux niveaux spectral et matériel.

«Nous sommes fiers d’avoir développé une méthode plus écologique pour connecter et localiser les véhicules», déclare Canan Aydogdu. «Et le système ne nécessite qu’un seul composant matériel pour gérer à la fois le radar et les communications, ce qui contribue à réduire la consommation d’énergie.»

En route vers un avenir plus sûr

Bien que le projet GREENLOC soit terminé, les travaux se poursuivent. Par exemple, les chercheurs étudient actuellement comment améliorer la sécurité et l’efficacité des automobiles en adaptant la détection radar à l’évolution des conditions de circulation. Ces travaux sont en grande partie réalisés dans le cadre du projet Vinnova, une initiative financée par la Suède et issue du projet GREENLOC qui vise à poursuivre le développement de son système en vue de sa commercialisation.

«Nos recherches ont préparé les systèmes radar pour le futur des voitures autonomes», ajoute Canan Aydogdu. «En éliminant le problème des interférences et en créant parallèlement un nouveau système de communication, GREENLOC nous conduit tout droit vers cet avenir.»


>> Pour aller plus loin : https://www.chalmers.se/en/projects/Pages/A-High-Sensitive-Green-Localization-System-for-High-Speed.aspx

>> Source :  A High-Sensitive Green Localization System for High-Speed Self-Driving Vehicles - Résultats de la recherche de l’UE

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour cet article

Envoyer un commentaire

Rafraîchir l'image

Envoyer