Catégories

C’est parti pour la mission Solar Orbiter de l’Agence Spatiale Européenne - Les yeux de l'Europe rivés sur le Soleil

La sonde Solar Orbiter de l'ESA a été lancée avec succès hier depuis Cap Canaveral en Floride (Etats-Unis), à bord d'une fusée Atlas V411 fournie par la NASA. Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (33%), a fourni le bouclier thermique à Airbus Defence and Space, maître d'œuvre du vaisseau spatial, ainsi que l’un des dix instruments scientifiques, METIS, développé en collaboration avec OHB Italia pour le compte de l’ASI. Plus proche du Soleil que jamais, cette mission est essentielle pour mieux comprendre l'héliosphère et son impact sur la Terre, et nous aider à relever les défis globaux de la météorologie spatiale.

Un peu plus près du soleil

Dans un peu plus de 2 ans, après des manœuvres de fronde gravitationnelle autour de Vénus et de la Terre, Solar Orbiter atteindra son orbite opérationnelle dans la région la plus intime du système solaire, et observera le Soleil à une distance minimale de seulement 0,28 unité astronomique (UA), soit 28% de la distance moyenne Terre-Soleil, et jusqu'à 34° au-dessus de l'équateur solaire. La sonde spatiale est équipée de 10 instruments scientifiques : 6 dans le domaine de la "télédétection", dédiés à l'observation et à l'imagerie du Soleil, et 4 "In-situ", pour la mesure de l'environnement héliosphèrique autour de la sonde. Au cours de sa mission d’une durée de sept ans, cet équipement sophistiqué mesurera le flux de plasma du vent solaire, le champ magnétique, les ondes électromagnétiques et électrostatiques, ainsi que les particules énergétiques émises par le Soleil. Grâce à METIS on obtiendra des images spectaculaires des caractéristiques solaires à une résolution jamais atteinte auparavant, comprenant la caractérisation complète de la couronne solaire.

METIS : un coronographe à la pointe de la technologie

METIS est conçu pour fournir la toute première imagerie de la couronne solaire, simultanément dans le visible et dans l’ultraviolet en bande étroite. Ces observations nous permettront de diagnostiquer, avec une couverture temporelle et une résolution spatiale sans précédent, les structures et la dynamique de la couronne complète et de ses caractéristiques, en démêlant enfin leur évolution intrinsèque des effets de la rotation solaire. Les données récoltées par METIS vont permettre aux scientifiques de caractériser complètement, à distance, les deux plus importants composants du plasma de la couronne et du vent solaire (électrons et  protons). Elles apporteront par ailleurs des éléments de réponse aux questions fondamentales sur les origines du vent solaire rapide et du vent solaire lent, ainsi que sur les sources des particules énergétiques solaires, de même que sur l’éruption et les changements dans les éjections de masse coronale.

 

©Thales Alenia Space

Le bouclier thermique : pour relever le plus grand défi de la mission

L'expertise de Thales Alenia Space s’est mise au service du plus grand défi de cette mission : la protection thermique. En raison de sa proximité avec le Soleil, Solar Orbiter sera exposé à environ 13 fois plus d'énergie solaire que sur l'orbite terrestre, ce qui fera monter la température de surface de plus de 500°C. Le bouclier thermique est une barrière thermique très efficace, conçue et fabriquée par Thales Alenia Space, qui empêchera à l'ensemble du vaisseau spatial de s'endommager et de fondre tout en permettant à  METIS, et aux autres capteurs, d’observer directement le Soleil. Le bouclier, peint en noir, est constitué de plusieurs couches protectrices en titane et est isolé du satellite par sa propre combinaison formée de couvertures basse température, de structures nid d'abeille en aluminium ainsi que de support en titane en forme d’étoile.

 


© Thales Alenia Space

 

Solar Orbiter pourra s'orienter et se maintenir sur la bonne orbite grâce aux senseurs stellaires de Leonardo (AA-STR). Comparables à des boussoles, les deux senseurs permettent de guider et d'orienter le satellite dans l'espace de manière précise et fiable, avec une masse très faible et une faible consommation d'énergie pour ce type d'instrument.

Thales Alenia Space renforce son rôle de leader dans l'exploration spatiale, permettant des sauts de géant en terme de capacité et de performance d’équipements sophistiqués, contribuant ainsi à atteindre les objectifs scientifiques de la mission Solar Orbiter. La société poursuit sa tradition en terme de contributions fondamentales aux principaux programmes européens d'exploration spatiale, tels que la mission BepiColombo vers Mercure, Herschel, l'observatoire spatial infrarouge, Planck, la mission qui remonte à l'aube des temps, mais aussi aux défis futurs avec la mission Euclid de l'ESA, qui cartographiera l'Univers et nous aidera à mieux comprendre la matière noire et l'énergie sombre, dont le lancement est prévu en 2022

 

A PROPOS DE THALES ALENIA SPACE
Combinant plus de quarante ans d’expérience et une diversité unique en terme d’expertise, de talents et de cultures les architectes de Thales Alenia Space conçoivent et délivrent des solutions innovantes pour les télécommunications, la navigation, l’observation de la Terre et la gestion de l’environnement, l’exploration, les sciences et les infrastructures orbitales. Les institutions, gouvernements et entreprises comptent sur Thales Alenia Space afin de concevoir, réaliser et livrer  des systèmes satellitaires : pour géolocaliser et connecter les personnes et les objets partout dans le monde; pour observer notre Planète; pour optimiser l'utilisation des ressources de la Terre ainsi que celles de notre Système Solaire. Thales Alenia Space a la conviction que l’espace apporte une nouvelle dimension à l’humanité pour bâtir une vie meilleure et durable sur Terre. Société commune entre Thales (67%) et Leonardo (33 %), Thales Alenia Space a réalisé un chiffre d'affaires d’environ 2.5 milliards d’euros en 2018 et emploie approximativement 8000 personnes dans 9 pays. www.thalesaleniaspace.com

PayPal