Publié le 13/12/2019  Dans : Actualités technologiques  0 Commentaire   Vu 196 fois

Aider les employés du secteur du bâtiment à mieux gérer le stress lié au travail

Aider les employés du secteur du bâtiment à mieux gérer le stress lié au travail

Selon le dernier sondage d’opinion réalisé par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (OSHA), environ 50 % des travailleurs européens interrogés ont déclaré que le stress lié au travail était un problème commun concernant leur lieu de travail. Ce problème est également reconnu dans un rapport de la commission des questions sociales, de la santé et du développement durable du Conseil de l’Europe publié l’année dernière.

En raison du nombre élevé d’accidents (certains mortels) et de la pression exercée par les délais d’exécution des travaux, l’industrie du bâtiment est particulièrement sujette à des taux élevés de stress. Le soutien de l’UE par le biais du programme Marie Skłodowska-Curie a permis au projet INSTINCT d’étudier ce phénomène.

Le projet a mis en évidence le fait que les travailleurs stressés n’avaient pas les moyens de faire face à leur situation. Cela tient en partie au fait que les déclencheurs sont souvent dus à des circonstances indépendantes de leur volonté, qu’il s’agisse de travailler dans des espaces confinés ou d’être loin de chez eux.

Pour aider à fournir un mécanisme d’adaptation, le projet a développé un outil gratuit basé sur l’application «Stress-Blocker» (Streblo), qui s’appuie sur les enseignements de la psychologie cognitive pour aider les ouvriers à reconnaître et à atténuer le stress.

Du questionnaire à l’application

Pour collecter les informations, l’équipe du projet s’est rendue sur des chantiers de construction pour observer les conditions de travail et parler directement aux ouvriers de leurs expériences de stress. Quelque 611 questionnaires ont également été retournés en ligne ou sur site, rassemblant des données sur la personnalité des personnes interrogées, leur niveau de stress et leur mécanisme d’adaptation habituel. Après l’analyse statistique des résultats de l’enquête (y compris la régression hiérarchique et la modélisation d’équations séquentielles), l’équipe a constaté qu’environ les trois quarts des personnes interrogées déclaraient des niveaux de stress légers ou élevés.

«Les deux principes psychologiques au cœur du projet INSTINCT étaient la compréhension de la différence entre nos personnalités innées et, par conséquent, de nos réactions à des situations adverses», explique Ezekiel Chinyio, coordinateur du projet. «La psychologie cognitive identifie les Big Five, les cinq traits centraux de la personnalité que sont l’extraversion, l’agréabilité, la conscience, le neuroticisme et l’ouverture, et tandis que certaines personnes s’isolent, d’autres préfèrent parler de leur stress.»

L’application Streblo a été développée pour aider les utilisateurs, à la fois à prévenir le stress et à faire face à une situation déjà stressante. L’application pose à l’utilisateur une série de dix questions et utilise leurs réponses pour évaluer la gravité du stress ressenti. L’utilisateur reçoit ensuite les activités de gestion du stress appropriées à exécuter en fonction de la notation tricolore (rouge, orange, vert). Les exercices de relaxation comprennent le repos, la respiration et des activités physiques légères.

Vers un accompagnement sur mesure

Selon certaines estimations, le stress lié au travail coûterait jusqu’à 18 milliards d’euros par an à l’économie britannique, ce qui en fait un problème urgent. L’équipe d’INSTINCT espère que les résultats de cette étude pourront aider des institutions, telles que la Health and Safety Executive (HSE) au Royaume-Uni ou l’OSHA dans l’UE, à formuler des recommandations politiques fondées sur des preuves.

Silvia Riva, chercheuse boursière du projet, étudie actuellement la possibilité d’une collaboration avec la Royal Society for Public Health au Royaume-Uni pour mettre en place une formation aux premiers soins en santé mentale, dans le cadre de laquelle l’application Streblo, en collaboration avec des secouristes désignés, pourrait aider les personnes en difficulté.

La première version de l’application Streblo est maintenant disponible gratuitement pour les appareils iOS et Android, et l’équipe recherche des fonds supplémentaires pour étendre les fonctionnalités de l’application.

«Nous voulons maintenant utiliser des techniques d’IA pour mieux relier la personnalité aux options de gestion afin d’adapter la solution aux individus», explique M. Chinyio. «Nous élaborons également des supports de formation pour aider à réduire les déclencheurs de stress sur le lieu de travail grâce à des ajustements comme des horaires plus souples, qui pourraient aussi attirer plus de femmes.»

>> Source : Inhibiting Stress in the Construction Industry - Résultats de la recherche de l’UE

>> Crédit photo : Gerd Altmann

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour cet article

Envoyer un commentaire

Rafraîchir l'image

Envoyer