Publié le 28/11/2019  Dans : L'actualité du secteur des énergies  0 Commentaire   Vu 346 fois

Le Groupe EDF lance la construction du parc éolien en mer de Neart avec son nouveau partenaire irlandais ESB

Le Groupe EDF lance la construction du parc éolien en mer de Neart avec son nouveau partenaire irlandais ESB

Le Groupe EDF annonce le lancement de la construction du parc éolien en mer écossais de Neart na Gaoithe (NnG) ainsi que le partenariat avec la compagnie d’électricité irlandaise ESB qui prend une participation de 50 % dans le projet. Le futur parc éolien en mer de 450 MW s’intègre dans la stratégie de développement d’EDF dans l’éolien offshore et conforte sa position dans la production d’énergie décarbonée au Royaume-Uni, pays où le Groupe est déjà fortement implanté aussi bien dans le nucléaire que dans les renouvelables.
 
Composé de 54 turbines, Neart na Gaoithe1 sera situé en mer du Nord à environ 15 km de la côte de Fife au sud- est de l’Écosse. À pleine capacité, ce parc éolien en mer générera l’équivalent de l’alimentation électrique annuelle de 375 000 foyers, soit 4 % de l’électricité consommée en Écosse. Ce projet, qui dispose de toutes les autorisations administratives, bénéficie d’un « Contract for Difference » (CfD) d’une durée de 15 ans au tarif de 114,39 £/MWh en livres sterling 2012, ainsi que des accords de raccordement au réseau.
1 Neart na Gaoithe en gaélique signifie « Strength of the Wind » (Puissance du vent).

Après avoir mis en place l’ensemble des accords de financement, EDF Renouvelables lance à présent la construction du projet, et annonce les contrats signés avec plusieurs sous-traitants de premier rang, parmi lesquels : 

  • Siemens Gamesa Renewable Energy (SGRE) fournira les éoliennes d’une puissance unitaire de 8 MW ;
  • Saipem construira et installera les fondations des éoliennes ;
  • GE Renewable Energy Grid Solutions est en charge de l'approvisionnement des deux sous-stations électriques ainsi que des travaux électriques ;
  • Prysmian SRL fournira et installera les câbles export, à terre et en mer ;
  • Deme Offshore a remporté le contrat d'ingénierie, d’approvisionnement, de construction et d'installation en mer des câbles inter-éoliennes ;
  • Fred Olsen Windcarrier effectuera le transport et l'installation des éoliennes en mer. 

La fabrication des composants à terre est désormais lancée. La construction sur le site en mer devrait débuter en juin 2020 et la mise en service du parc est prévue en 2023. 
Le projet NnG contribuera à l’économie locale par la création d’emplois et de nouveaux débouchés industriels. Ainsi, une partie des fondations de type « jackets » sera construite par la société d’ingénierie écossaise BiFab. Les éoliennes seront assemblées dans le port de Dundee. Eyemouth Harbour a été retenu comme fournisseur privilégié pour gérer l’exploitation et la maintenance du parc éolien pendant 25 ans. Plus précisément, cette activité permettra à elle seule la création de 50 emplois permanents à proximité du parc.

EDF Renouvelables annonce également son partenariat avec la première compagnie énergétique irlandaise, ESB, qui prend une participation de 50 % dans le projet. Cette opération se traduira par la consolidation du projet par mise en équivalence. ESB exerce ses activités sur le marché irlandais de l’électricité, de la production jusqu’à la fourniture en passant par la distribution auprès d’une clientèle présente sur l’ensemble de la Grande-Bretagne. En 2017, ESB a ouvert un bureau en Écosse et y développe des projets d’énergies renouvelables, notamment éoliens terrestres et en mer.

Le Groupe EDF, via sa filiale EDF Renouvelables, est un acteur significatif sur le marché de l’éolien en mer avec un portefeuille de projets de plus de 5 GW en exploitation et en développement, dont 103 MW de parcs éoliens en mer en activité au Royaume-Uni (Teesside pour 62 MW et Blyth pour 41,5 MW, tous deux situés au Nord-est de l’Angleterre).  

Actuellement, le Groupe exploite au total près de 13 GW de capacités brutes éoliennes et solaires dans le monde, dont près d’1 GW au Royaume-Uni, auxquels on doit ajouter 23 GW d’hydroélectricité. Le projet NnG s’inscrit dans la stratégie CAP 2030 d’EDF visant à doubler sa capacité globale en énergies renouvelables entre 2015 et 2030 pour la porter à 50 GW.

Bruno Bensasson, Directeur Exécutif Groupe d’EDF en charge du Pôle énergies renouvelables et Président- Directeur Général d’EDF Renouvelables a déclaré : « Deux étapes majeures viennent d’être franchies pour le projet de NnG, démontrant la forte capacité d’EDF Renouvelables à développer des projets éoliens maritimes d’envergure. Nous sommes heureux de lancer les travaux en collaboration avec notre nouveau partenaire ESB et avec l’ensemble des entreprises et des parties-prenantes engagées à nos côtés. Le futur parc éolien en mer de 450 MW qui jouera un rôle important dans la décarbonation de l’électricité britannique. »

Simone Rossi, Directeur Général d’EDF Energy a précisé : « Le Royaume-Uni s'est engagé à atteindre « zéro carbone » d'ici 2050 et le dernier rapport de l'ONU relevant l'écart des émissions, alerte sur la nécessité d'une action urgente. NnG représente désormais notre plus grand parc éolien en mer au Royaume-Uni. Nous sommes déterminés à apporter notre contribution pour réduire les émissions de carbone du pays, tout en générant de l’emploi et des opportunités économiques pour les collectivités. »

Pat O’Doherty, Directeur Général d’ESB a ajouté : « Notre participation à hauteur de 50 % dans Neart na Gaoithe s’inscrit parfaitement dans la stratégie d’ESB “Brighter Future” visant à créer un portefeuille équilibré bas carbone. L’éolien en mer est l’une des principales technologies à apporter une électricité propre pour alimenter le monde du futur. Notre investissement dans le projet de Neart na Gaoithe conforte l’engagement marqué d’ESB dans l’éolien en mer au large des côtes irlandaises, en élargissant ainsi son expérience. Il nous permettra d’assister l’Irlande dans le cadre de son programme Action pour le climat. Nous nous réjouissons de mutualiser nos expertises avec EDF Renouvelables au sein de ce projet d’envergure. » 

>> Source : communiqué de presse EDF - 28 novembre 2019

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour cet article

Envoyer un commentaire

Rafraîchir l'image

Envoyer