Publié le 03/09/2019  Dans : Recherche médicale  Vu 122 fois

Grâce aux nanocapsules, on réinvente les cosmétiques

Grâce aux nanocapsules, on réinvente les cosmétiques

Ne serait-ce pas génial si vous pouviez porter votre vêtement préféré hiver comme été, sans vous préoccuper de la température extérieure? Et si vous pouviez utiliser une crème anti-âge qui hydrate votre peau tout en la protégeant contre les infections bactériennes? Grâce au projet SKHINCAPS, financé par l’UE, ces produits novateurs pourraient bientôt entrer dans votre quotidien.

Les partenaires du projet ont testé les performances des produits qu’ils ont développés pour en garantir la sécurité et la biocompatibilité pour les utilisateurs finals. Parmi les articles de démonstration évalués, on compte des vêtements à gestion thermique intégrée, des crèmes aux propriétés antioxydantes et des tissus avec une activité antibactérienne.

Comme le souligne un article de presse paru dans la publication numérique «Open Access Government», le projet a eu recours à la technologie de la nanoencapsulation «pour permettre la libération de produits naturels à des fins de soin de la peau avec une efficacité accrue et des avantages économiques». Dans cet article de presse, Carla Silva, coordinatrice du projet et directrice technique au Centre de nanotechnologies et matériaux intelligents, explique cette technologie plus en détail: «Dans les vêtements de sport et les sous-vêtements, qui ont une importance capitale pour le confort de la peau, seront placées des nanocapsules sans libération mais chargées de paraffine qui permettront une régulation thermique adaptée à l’environnement, ces textiles augmenteront la sensation de chaleur quand les températures seront basses et conserveront le corps au frais en été.» Les tests de calorimétrie différentielle à balayage confirment que ces propriétés perdurent même après plusieurs lavages.

Un cocktail d’antioxydants et de vitamines

«Des crèmes intégrant des nanocapsules à libération déclenchée, qui contiennent un cocktail d’antioxydants et de vitamines pour un soin de la peau anti-âge, ont également été mises au point et ont fait la preuve de leur activité antioxydante», ajoute le même article. «Pour prévenir et atténuer les infections bactériennes de la peau, des lotions et des textiles dotés de nanocapsules à libération ciblée, chargées d’huiles essentielles, ont également été conçus.» Il a été démontré qu’après plusieurs cycles en machine, l’activité antimicrobienne de ces tissus restait élevée.

Prévu pour se terminer en septembre 2019, le projet SKHINCAPS (SKin Healthcare by Innovative NanoCAPsuleS) promet de transformer l’industrie du textile et des cosmétiques grâce au développement de produits fonctionnels intégrant des nanocapsules biocompatibles. Les sous-vêtements conçus à partir de matériaux à changement de phase (MCP) en sont un bon exemple. Ces tissus intègrent une fonction de régulation thermique qui maintient celui qui les porte au frais ou conserve la chaleur de son corps.

Un énorme potentiel commercial

Les partenaires du projet s’attendent à ce que leurs tissus à base de MCP soient utilisés pour les lignes de vêtements enfants et seniors, pour les habits destinés à la pratique du sport et pour le linge de maison. Les crèmes anti-âge sont une autres application possible, ainsi que les lotions et les textiles chargés d’huiles essentielles pour prévenir ou atténuer les infections bactériennes de la peau des utilisateurs finals. Ils prévoient également que ces matières soient non grasses, confortables et sures pour les utilisateurs, avec un vrai potentiel pour une forte demande du marché. Ils expliquent enfin que les produits cosmétiques développés par SKHINCAPS sont naturels et ne provoquent aucun effet secondaire au cours du traitement antimicrobien. L’équipe du projet sera en mesure de traiter efficacement les infections topiques sans provoquer de résistance bactérienne.

>> Site Web du projet : http://skhincaps.eu/

>> Commission Européenne Résultats de la recherche de l’UE