Publié le 13/03/2019  Dans : L'actualité du secteur des énergies  Vu 286 fois

Une nouvelle carte cherche à rendre la production de biométhane économiquement viable

Une nouvelle carte cherche à rendre la production de biométhane économiquement viable

L’Europe est le premier producteur mondial de biométhane à partir de biogaz. Le biogaz, produit par la décomposition de matières organiques en l’absence d’oxygène, peut être utilisé pour chauffer les habitations, produire de l’électricité ou être transformé en biométhane afin de servir de carburant pour les voitures. Mais la question de la viabilité économique reste un problème: à ce jour, seule la production de biométhane à grande échelle peut réellement générer des bénéfices.

Cela ne veut pas dire pour autant que les usines de biogaz à petite ou moyenne échelle capables de produire du biométhane soient inexistantes en Europe. En effet, comme l’explique Mme Kathrin Bienert, coordinatrice du projet Record Biomap pour le compte de DBFZ: «Elles sont nombreuses et présentent un potentiel important pour soutenir une production décentralisée de carburant de transport à partir de biométhane, et ainsi favoriser la mise en place d’applications isolées dans les zones rurales.»

Mais tirer pleinement parti de ce potentiel est une autre histoire. En Allemagne, par exemple, un grand nombre de petites et moyennes installations de production de biogaz ont été construites grâce au régime tarifaire de rachat prévu par la loi allemande sur les sources d’énergie renouvelables (EEG). Comme la plupart de ces usines vont bientôt voir leur EEG expirer, elles auront besoin d’un nouveau modèle d’affaires afin de maintenir leur viabilité économique.

«Une solution consisterait à devenir flexible au niveau de la production d’électricité à partir de biogaz, afin de pouvoir le vendre à la bourse de l’électricité lorsque la demande et le prix sont élevés», explique Mme Bienert. «Mais il existe une autre solution que nous avons explorée dans le cadre du projet Record Biomap: elle consisterait à valoriser le biogaz sous forme de biométhane.»

Puisque la viabilité économique de la production de biométhane n’est actuellement pas envisageable pour les installations de moins de 1 MW, le projet s’est fixé pour objectif d’accélérer le développement technologique pour une production rentable de biométhane à petite et moyenne échelle. L’équipe s’est penchée sur l’ensemble des technologies prometteuses se trouvant encore aux premiers stades de leur développement, et a cherché à raccourcir les délais de mise sur le marché les concernant. Parmi ces dernières figure, par exemple, un filtre à cendres de bois mis au point par l’institut de recherche suédois RISE.

Les efforts du projet ont essentiellement consisté à créer la Biomethane Map, une plateforme destinée à toutes les parties prenantes à la recherche de solutions pour le prétraitement du substrat, les processus de digestion et les systèmes de valorisation du biogaz. «La Biomethane Map est une carte interactive en ligne offrant une vue d’ensemble des solutions technologiques innovantes pour la production de biométhane à petite et moyenne échelle, tout au long de la chaîne d’approvisionnement en biométhane», explique Mme Bienert.

Outre la carte elle-même, une autre contribution majeure du projet prend la forme d’un aperçu complet et d’une évaluation multi-indicateurs des technologies européennes actuelles (2016-2018) faisant preuve d’innovation pour la production de biométhane à petite échelle. Pour les technologies de biométhane à petite échelle (avec un faible niveau de maturité technologique), des indicateurs techniques, économiques et écologiques ont été définis, appliqués et comparés à des références issues de la production à plus grande échelle. Le projet a également offert une vue d’ensemble des conditions-cadres financières et réglementaires concernant le biométhane et le biogaz en Europe.

«Nous espérons que ce projet aidera à poursuivre le développement de solutions technologiques prometteuses, à petite et moyenne échelle, grâce à de nouvelles collaborations facilitées par la Biomethane Map. Nous laisserons le site web du projet en place avec la carte en ligne aussi longtemps que possible en gardant cet objectif à l’esprit, et nous espérons pouvoir identifier un appel permettant un projet de suivi dans un avenir proche», conclut Mme Bienert.

Source : © European Union, 2019


Publiez vos communiqués sur achats-industriels.com, cliquez ici