Publié le 24/07/2019  Dans : Actualités des télécommunications  Vu 240 fois

Thales Alenia Space et Telespazio ont signé un contrat avec l’Agence Spatiale Italienne

La Space Alliance, formée par Thales Alenia Space (Thales 67% et Leonardo 33%) et Telespazio (Leonardo 67% et Thales 33%), a signé un contrat avec l’Agence Spatiale Italienne (ASI) pour la première phase de développement d’un système satellitaire innovant nommé Ital-GovSatCom, ouvrant la voie à une nouvelle dynamique initiée en Italie et appelée « Space Economy ».

Ce contrat, signé par Thales Alenia Space en tant que société mère d’un consortium (RTI : Temporary Consortium of Companies), est le premier à entrer en vigueur dans le cadre de la « Space Economy » et basé sur une participation privée et institutionnelle. Ce contrat a été définit au sein d’un accord de collaboration signé entre le Ministère du Développement Economique (MISE) et l’Agence Spatiale Italienne (ASI) ainsi qu’au sein d’un accord (Memorandum of Understanding) signé lui par le MISE et 12 régions italiennes (Les Abruzzes, la Basilicate, la Campanie, l’Emilie-Romagne, le Latium, la Lombardie, le Piémont, les Pouilles, la Sardaigne, la Toscane, l’Umbria, la Vallée d’Aoste ainsi  que la région autonome de Trente), afin de favoriser le développement et la compétitivité du système spatial Italien, en plus de la performance des services des marchés institutionnel et commercial.

Le programme national Ital-GovSatCom a pour ambition de s’inscrire dans l’initiative Européenne, nommée GovSatCom. Ce programme va permettre à l’Italie d’avoir une place dans le secteur stratégique des communications institutionnelles ayant pour but de développer et d’activer un système satellitaire innovant et compétitif fournissant des services de communication sûrs, fiables et résistants qui pourront être utilisés à des fins institutionnelles dans plusieurs domaines d’applications tels que la défense civile, la défense, les aides humanitaires, la télémédecine, la surveillance maritime, etc.

Thales Alenia Space en Italie, à la tête  d’un consortium d’entreprises italiennes majeures dans le secteur spatial constituant un groupe industriel, sera responsable de la conception et des principaux sous-systèmes de la plateforme contenants une charge utile innovante. Telespazio sera en charge du segment sol, du lancement et de la mise en orbite du satellite, en plus de fournir tous les services institutionnels prévus au sein du système GovSatCom.

Le satellite sera compatible aux lanceurs de type Vega construits par AVIO. Ce projet de système satellitaire complet comprenant le segment sol et les applications associées, est basé sur des technologies cruciales de l’entière chaîne de valeur italienne impliquant des entreprises majeures présentes sur l’ensemble du territoire italien telles que Thales Alenia Space, Telespazio, Leonardo, SITAEL, Space Engineering et plusieurs PME de l’industrie nationale.

« La participation de la Space Alliance dans ce premier contrat, dans le cadre de la Space Economy est une reconnaissance importante de l’Agence Spatiale Italienne et démontre notre expérience et notre fiabilité à fournir des satellites à la pointe de la technologie », ont déclaré Donato Amoroso, PDG de Thales Alenia Space Italie et Luigi Pasquali, PDG de Telespazio. Ils ajoutent « le contrat signé aujourd’hui ouvre la voie à une opportunité de coopération cruciale entre l’Agence Spatiale et les entreprises italiennes du secteur. Ce contrat confirme la tendance du marché du New Space, ainsi que la transformation de la stratégie de la Space Economy que Thales Alenia Space a déjà implémenté, dans le but de devenir le fabriquant de satellites plus innovants, compétitifs, modulaires et polyvalents ainsi que le fournisseur de services sûrs, avec une forte valeur-ajoutée et de la compétitivité sur les marchés institutionnel et commercial. »

La signature du contrat marque le premier pas d’un projet de la Space Economy, partant de la recherche, la conception et du développement d’infrastructures spatiales jusqu’à générer des produits et services innovants « actifs » (communication, navigation et services de localisation, la surveillance environnementale, prévisions météorologiques, etc.). C’est un développement à l’une des trajectoire des plus prometteuses de l’économie mondiale dans les décennies à venir.