Publié le 10/07/2019  Dans : L'actualité du secteur des énergies  Vu 143 fois

Des réseaux électriques intelligents plus attrayants

Des réseaux électriques intelligents plus attrayants

Bien qu’elles offrent des solutions de remplacement aux combustibles fossiles, la nature intermittente des énergies renouvelables rend difficile l’adéquation de l’offre à la demande des réseaux électriques. Malgré l’importance des investissements placés dans les réseaux intelligents (SG), l’accent mis sur la production se traduit par des rendements financiers médiocres et une alimentation électrique inefficace.

Le projet Marie Curie DREAM-GO, financé par l’UE, a basé sa solution du côté de la demande de l’équation énergétique. L’équipe a modélisé et implémenté des applications pour agréger les ressources énergétiques, la rémunération des consommateurs et le contrôle direct de charge.

Les résultats ont été validés dans des installations pilotes et une simulation en temps réel intégrant la modélisation de tous les composants du SG. La réponse à la demande, en temps réel et à court terme, qui en a résulté profite au consommateur et au réseau de distribution d’énergie dans son ensemble.

Une réponse à la demande à court terme et en temps réel.

Un réseau intelligent est un concept global qui englobe les avantages techniques, économiques et sociaux acquis par la mise en œuvre d’un système d’alimentation électrique intelligent, autonome et décentralisé.

Actuellement, il n’existe en pratique que quelques véritables SG, principalement conçus autour de solutions techniques telles que les opérations automatisées et les compteurs intelligents. Les avantages économiques qui pourraient résulter de l’établissement d’un lien entre différents éléments du système, comme les consommateurs sur le marché de gros de l’électricité, présentent un défi de taille, en raison notamment de la diversité des parties prenantes et des ressources impliquées, alors que les aspects sociaux, comme l’engagement actif des consommateurs, émergent tout juste.

Après avoir analysé les lacunes de l’état actuel de la technologie, DREAM-GO a élaboré et mis en œuvre des modèles d’activité qui permettent une flexibilité de la consommation, donnant un rôle actif au consommateur et intégrant la multitude de ressources du système. Pour y parvenir, il a été essentiel de créer des stratégies de rémunération des consommateurs et de donner la possibilité aux principaux acteurs d’interagir entre eux.

Le système fonctionne via une plateforme personnalisée qui informe les consommateurs sur la tarification en temps réel et sur l’impact environnemental de leurs décisions en matière de consommation d’énergie. Il propose ensuite une gamme de solutions pour tirer parti des possibilités de réponse à la demande disponibles, comme le choix du moment d’allumer et d’éteindre le chauffage ou d’utiliser la machine à laver.

«Nous avons par exemple examiné la consommation d’énergie provenant de sources éoliennes et solaires, en affichant les prix de l’électricité en temps réel. Sans surprise, les consommateurs ont augmenté leur utilisation lorsque les prix étaient bas et l’ont réduite lorsqu’ils étaient plus élevés», a déclaré le coordinateur du projet, la Dre Zita Vale. «Ainsi, les coûts opérationnels globaux ont été réduits et les prix de l’énergie ont été maintenus à des niveaux raisonnables, ce qui a accru l’utilisation des énergies renouvelables!»

Les résultats ont été testés et validés dans un bâtiment de l’école polytechnique de Porto, au Portugal, impliquant plus de 30 personnes interagissant quotidiennement avec le système.

Les partenaires de DREAM-GO (des PME portugaises, espagnoles et allemandes et un partenaire universitaire américain) ont également appliqué la plateforme de simulation à d’autres scénarios, en utilisant des données dans différents contextes réglementaires pour s’assurer de leur adéquation avec les réalités du marché et des différents pays.

Répartir la réponse à la demande

Actuellement, dans les pays où la mise en œuvre de la réponse à la demande énergétique est relativement avancée, il est déjà possible d’adopter la technologie DREAM-GO. Cependant, dans la plupart des cas, certaines modifications réglementaires resteraient nécessaires pour tirer pleinement parti du système.

«Avec l’aide des PME partenaires du projet, nous cherchons à mettre progressivement les solutions à la disposition des différents marchés, en les incorporant aux produits existants jusqu’à ce que le marché soit prêt pour un déploiement complet», explique la Dre Vale.

Pour l’heure, l’équipe s’emploie à améliorer davantage les composants logiciels et matériels pour les intégrer aux marchés locaux, en particulier les immeubles résidentiels et de bureaux.

>> Pour aller plus loin (en anglais) : http://dream-go.ipp.pt/