Publié le 19/04/2019  Dans : Actualités Automobile  Vu 229 fois

Les ambitions de Volvo Cars en matière de développement durable reconnues aux Plastics Recycling Awards Europe

Les ambitions de Volvo Cars en matière de développement durable reconnues aux Plastics Recycling Awards Europe

Les ambitions de Volvo Cars en matière de développement durable ont été reconnues aux Plastics Recycling Awards Europe, événement annuel où le constructeur s’est vu remettre une prestigieuse récompense pour une version spéciale de son SUV hybride rechargeable XC60 T8 Twin Engine contenant une importante quantité de plastiques recyclés.

Le véhicule a décroché le premier prix dans la catégorie Produit Automobile, Electrique ou Electronique de l’Année, annoncé à l’occasion d’une cérémonie spéciale organisée le 11 avril dernier, à Amsterdam (Pays-Bas).

 

L’an dernier, pour démontrer la viabilité de ses ambitions en termes de plastiques recyclés, Volvo Cars a dévoilé une version spéciale de son SUV hybride rechargeable XC60 T8 Twin Engine semblable en tous points au modèle existant, à cela près que plusieurs de ses composants plastiques ont été remplacés par des équivalents en matériaux recyclés.

 

Ce modèle symbolise l’ambition de Volvo Cars d’intégrer, à l’horizon 2025, au moins 25 % de plastique recyclé dans chaque nouveau modèle Volvo. Il s’agit de la déclaration d’intention la plus audacieuse, tous constructeurs automobiles premium confondus, sur l’utilisation des plastiques recyclés. Elle souligne l’engagement de la marque pour la réduction de son impact sur l’environnement et annonce une approche plus circulaire du développement de ses voitures.

 

À titre d’exemple, la console centrale à l’intérieur du véhicule est composée de fibres et plastiques renouvelables issus de cordes maritimes et de filets de pêche mis au rebut. La moquette du plancher contient des fibres fabriquées à partir de bouteilles plastiques en PET et d’un mélange de coton recyclé provenant des chutes de fabricants de vêtements. Les sièges comportent également des fibres en PET de bouteilles plastiques. Les sièges d’anciennes Volvo ont par ailleurs été mis à profit pour créer le revêtement insonorisant recouvrant l’intérieur du capot.

 

« Pour être crédibles dans notre volonté de réduire le plus possible l’empreinte environnementale mondiale de l’industrie automobile, nous devons gagner en efficacité dans la réutilisation des matériaux », explique Martina Buchhauser, Vice-Présidente senior en charge des Achats. « Volvo Cars s’engage à apporter sa contribution dans le cadre de cette transition, et le recours accru aux plastiques recyclés dans nos voitures est l’une des pierres angulaires de cette ambition ».

 

Le XC60 de démonstration s’inscrit également dans le cadre de l’appel lancé par Volvo Cars aux équipementiers automobiles pour travailler plus étroitement avec les constructeurs en vue de développer des composants automobiles nouvelle génération aussi durables que possible. L’entreprise aura besoin d’importants volumes de plastiques recyclés pour concrétiser ses ambitions dans ce domaine et a déjà reçu un grand nombre de réponses positives de la part de ses fournisseurs.

 

La clé de voûte de l’engagement de Volvo Cars dans la réduction de l’impact environnemental de ses produits et de ses opérations a été annoncée en 2017, quand l’entreprise a dévoilé son objectif d’électrifier toutes les nouvelles Volvo à compter de 2019 – une première dans l’industrie. Volvo Cars a depuis renforcé cette stratégie en déclarant vouloir faire en sorte que les voitures 100 % électriques représentent 50 % de ses ventes mondiales à l’horizon 2025.

 

Volvo Cars compte aussi rendre ses opérations de fabrication mondiales climatiquement neutres d’ici à 2025. En 2018, son usine de moteurs de Skövde, en Suède, est devenue la première unité de production du réseau mondial du constructeur à atteindre la neutralité climatique. L’entreprise a aussi révélé une installation de panneaux solaires sur son site de Gand l’an dernier. Le mois dernier, elle a annoncé son projet de construction d’un tout nouvel atelier de peinture dans son usine suédoise de Torslanda, dont la consommation d’énergie et les émissions devraient reculer d’au moins un tiers.

 

En plus de réduire sa consommation d’énergie et ses émissions, Volvo Cars s’est aussi engagé à utiliser moins de plastique dans ses opérations. Le constructeur a annoncé renoncer complètement au plastique à usage unique dans l’ensemble de ses bureaux, restaurants d’entreprise et événements à travers le monde d’ici à fin 2019. Les articles comme les gobelets, contenants alimentaires et couverts sont remplacés par des alternatives plus durables et biodégradables comme des produits en papier, en pâte à papier et en bois.

Volvo Car Group en 2018

Au cours de l’exercice fiscal 2018, le résultat d’exploitation de Volvo Car Group a atteint 14,185 milliards de SEK (1,354 milliard d’euros), contre 14,061 milliards de SEK (1,343 milliard d’euros) en 2017. Le chiffre d’affaires pour cette période s’élève à 252,653 milliards de SEK (24,127 milliards d’euros), contre 208,646 milliards de SEK (19,924 milliards d’euros) en 2018. Sur l’ensemble de l’année 2018, les ventes mondiales ont atteint un record de 642 253 véhicules, soit une hausse de 12,4 % par rapport à 2017. Ces résultats reflètent la transformation financière et opérationnelle radicale mise en œuvre par Volvo ces dernières années afin de se positionner en vue de sa prochaine phase de croissance.


Publiez vos communiqués sur achats-industriels.com, cliquez ici