Publié le 22/03/2020  Dans : Actualités aéronautique  0 Commentaire   Vu 171 fois

Le Groupe Lufthansa réalise un EBIT ajusté de 2 milliards d'euros dans un environnement économique difficile

  • Perspectives 2020: l'ampleur de la baisse attendue de l'EBIT ajusté n'est actuellement pas prévisible 
  • Crise de la couronne: mesures d'économies globales dans l'ensemble du Groupe, notamment: réductions de capacité importantes, mécanisme de «chômage partiel» sur les marchés intérieurs et suspension du dividende 
  • Horaires des vols de secours jusqu'au 19 avril
  • De plus, plus de 140 vols spéciaux sont prévus et opérés jusqu'à présent
  • Le Directoire renonce à 20% de la rémunération de base

Carsten Spohr, président du directoire de Deutsche Lufthansa AG:

"La propagation du coronavirus a plongé l'ensemble de l'économie mondiale et notre entreprise dans un état d'urgence sans précédent. À l'heure actuelle, personne ne peut prévoir les conséquences. Nous devons faire face à cette situation extraordinaire par des mesures drastiques et parfois douloureuses. en même temps, nous devons assumer la responsabilité particulière que les compagnies aériennes portent dans leur pays d'origine. Nous faisons tout notre possible pour ramener le plus de passagers possible à la maison sur des vols de secours. En outre, nous faisons tout notre possible pour garantir que les chaînes de plusieurs milliers d'entreprises ne se rompent pas en mobilisant des capacités supplémentaires pour le transport de fret aérien. Plus cette crise dure, plus il est probable que l'avenir de l'aviation ne peut être garanti sans aides d'État. Compte tenu de l'impact massif de la Crise de Corona, aujourd'hui 's la publication de nos résultats du dernier exercice est malheureusement mise à l'écart. "  

Les chiffres clés les plus importants des états financiers annuels 2019 ont déjà été communiqués dans une annonce ad hoc le 13 mars.

A 2,0 milliards d'euros, l'EBIT ajusté du groupe Lufthansa est conforme aux prévisions malgré des charges considérables. Les principaux moteurs de la baisse ont été une augmentation de 600 millions d'euros des coûts de carburant et un ralentissement économique notable, en particulier sur les marchés domestiques du Groupe. L'évolution des résultats a également été affectée par la forte pression sur les prix sur le marché européen en raison de la surcapacité et de l'affaiblissement du marché mondial du fret aérien. Le chiffre d'affaires du groupe Lufthansa en 2019 a augmenté de 2,5% à 36,4 milliards d'euros (année précédente: 35,5 milliards d'euros). La marge EBIT ajustée était de 5,6% (exercice précédent: 8,0%). Le résultat net consolidé a baissé de 44% à 1,2 milliard d'euros (exercice précédent: 2,2 milliards d'euros). 

Les revenus unitaires des compagnies aériennes de passagers du Groupe ont diminué de 2,5% en 2019, ajusté des effets de change, notamment en raison de la surcapacité des marchés domestiques du Groupe Lufthansa. Parallèlement, les coûts unitaires corrigés des effets de carburant et de change ont été réduits de 1,5% en 2019, la quatrième année consécutive.  

En 2019, le groupe Lufthansa a investi 3,6 milliards d'euros (année précédente: 3,8 milliards d'euros), dont une grande partie dans de nouveaux avions. Le cash flow libre ajusté est tombé à 203 millions d'euros (exercice précédent: 288 millions d'euros) en raison de la baisse des bénéfices et de la hausse des impôts. Le retour sur capitaux employés (ROCE ajusté) après impôts a diminué à 6,6% (exercice précédent: 10,8%).  

À la fin de l'exercice, le passif net portant intérêt s'élevait à 4,3 milliards d'euros. Dont 2,4 milliards d'euros de dettes locatives constatées pour la première fois du fait de l'application d'IFRS 16, l'endettement net s'élève ainsi à environ 6,7 milliards d'euros (exercice précédent: 3,5 milliards d'euros). Les engagements de retraite ont augmenté de 14% à 6,7 milliards d'euros (exercice précédent: 5,9 milliards d'euros), principalement en raison de la baisse du taux d'intérêt utilisé pour actualiser les engagements de retraite, qui est tombé à 1,4% (exercice précédent: 2,0%).

Afin de sécuriser sa solide situation financière, le groupe Lufthansa a levé des fonds supplémentaires d'environ 600 millions d'euros ces dernières semaines. En termes actuariels, le Groupe dispose ainsi d'une liquidité d'environ 4,3 milliards d'euros. En outre, il existe des lignes de crédit inutilisées d'environ 800 millions d'euros. D'autres fonds sont en cours de collecte. Le groupe Lufthansa utilisera notamment le financement d'avions à cet effet.

"Le groupe Lufthansa est bien équipé financièrement pour faire face à une situation de crise extraordinaire telle que la situation actuelle. Nous détenons 86% de la flotte du groupe, qui est en grande partie libre et a une valeur comptable d'environ 10 milliards d'euros. En outre, nous avons décidé de proposer à l'Assemblée générale de suspendre le paiement du dividende et nous proposons de travailler à temps partiel sur nos marchés domestiques ", a déclaré Ulrik Svensson, directeur financier de Deutsche Lufthansa AG. 

Le conseil d'administration de Lufthansa a également décidé hier de renoncer à 20% de sa rémunération de base.

Crise de Corona: coupes drastiques dans les opérations aériennes du groupe Lufthansa / nombreux vols de secours spéciaux prévus et exécutés

En raison des restrictions d'entrée dans de nombreux pays et de l'effondrement de la demande, le groupe Lufthansa a été contraint de réduire drastiquement ses opérations aériennes. Air Dolomiti a effectué son dernier vol pour le moment hier, 18 mars. Aujourd'hui, le dernier vol régulier d'Austrian Airlines a atterri à Vienne. À l'exception des vols spéciaux, Austrian Airlines suspend ses opérations aériennes jusqu'au 28 mars. Brussels Airlines n'offrira aucun vol régulier au cours de la période du 21 mars au 19 avril. 

Lufthansa cesse ses activités long-courriers à Munich et ne proposera initialement que des vols long-courriers au départ de Francfort. SWISS n'offrira que trois vols hebdomadaires long-courriers par semaine à destination de Newark (États-Unis), en plus d'un programme de vols court et moyen-courrier considérablement réduit. Le programme court-courrier de Lufthansa sera également considérablement réduit, et seuls les services Lufthansa CityLine seront exploités depuis Munich. Depuis les hubs de Francfort, Munich et Zurich, seules quelques zones métropolitaines européennes seront desservies. Le programme de vols de secours s'étend jusqu'au 19 avril et ne prévoit qu'un total d'environ cinq pour cent du programme initialement prévu. Environ 700 des 763 avions du groupe Lufthansa seront stationnés temporairement. 

Afin de ramener rapidement autant de personnes que possible chez elles, les compagnies aériennes du groupe Lufthansa opèrent également de nombreux vols de secours spéciaux à travers le monde. Cela est également possible grâce au soutien et à la solidarité inégalés des équipages ainsi que du personnel au sol, qui, à tout moment, a offert leur aide.  

En étroite consultation avec les gouvernements de leur pays d'origine et au nom des voyagistes, les compagnies aériennes du groupe Lufthansa proposent actuellement environ 140 vols de secours spéciaux. Plus de 20 000 passagers s'envolent ainsi avec Lufthansa, Eurowings, SWISS, Austrian Airlines, Brussels Airlines et Edelweiss. Les chiffres incluent à eux seuls les vols spéciaux qui étaient fermement planifiés jusqu'à hier. De nombreux autres vols spéciaux suivront dans les prochains jours. 

En outre, le groupe Lufthansa met tout en œuvre pour éviter que les chaînes d'approvisionnement en Allemagne et en Europe ne s'arrêtent. Lufthansa Cargo continue d'exécuter son programme régulier, à l'exception des annulations vers la Chine continentale, gardant toute la flotte de fret en vol. Il se compose actuellement de sept Boeing 777F, six MD11F et quatre 777F d'Aerologic. En outre, la société étudie actuellement la possibilité d'utiliser des avions de passagers sans passagers comme avions cargo purs afin d'augmenter encore la capacité de fret.

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour cet article

Envoyer un commentaire

Rafraîchir l'image

Envoyer